Aller au contenu

Lituanien

Lietuvių kalba

Nombre de locuteurs natifs

3,5 à 4 millions

Langue officielle en

Lituanie, Union européenne

Langue minoritaire en

Pologne, États-Unis

Diaspora

Biélorussie, oblast de Kaliningrad, États-Unis, Royaume-Uni, Brésil, Argentine, Canada, Allemagne, Uruguay, Suède, Norvège, Australie, Lettonie et autres pays

Alphabet
32 lettres
Cas grammaticaux
7
Code de langue
lt, lit
Typologie linguistique
flexionnelle , omission du sujet , SVO
Famille de langue
Indo-européen, balto-slave, balte, balte oriental
Nombre de dialectes
deux dialectes : samogitien et aukštaitique

Mot le plus long

nous n’avons pas cueilli assez d’oseille

Phrase ou mot curieux

6 oies avec 6 oisons

Faits intéressants

La terminaison du nom de famille d’une femme permet de savoir si elle est mariée ou non, ce qui n’est pas le cas pour le nom de famille des hommes. Le nom de famille des femmes non mariées se termine par -aitė, -iūtė ou -ytė, alors que celui des femmes mariées se termine toujours par -ienė. Une nouvelle terminaison, , populaire depuis quelques années, peut être utilisée par toutes les femmes, mariées ou non. Mais il faudra encore du temps avant que cette terminaison soit répandue, parce qu’à l’heure actuelle elle n’est choisie que par des femmes mariées, surtout des célébrités.

Il est intéressant que le lituanien n’ait pas de jurons très forts. Populairement, on utilise des mots comme rupūžė (« crapaud »). Quand les lituaniens ressentent le besoin de jurer, ils emploient des mots russes ou anglais.

Le lituanien est si approprié pour danser…

Trois femmes sont allées à Vilnius, en Lituanie, pour la première fois. Après leur retour, elles font part de leur expérience à une amie :
— Le lituanien est si musical, comme une danse…
— Pourquoi ?
— Parce qu’à chaque fois qu’un bus s’arrête, les passagers disent « Lipsi, lipsi, čia-čia-čia »…

Lipsi, lipsi, čia-čia-čia: ce ne sont pas des noms de danses, mais une forme raccourcie de ar Jūs lipsite čia? (« Est-ce que vous descendez ici ? »)

Histoire

  • Xe siècle av. J.-C.

    Les langues baltes forment une branche séparée des autres langues indo-européennes.

  • 400–600

    Les langues baltes orientales se séparent des langues baltes occidentales (ou, simplement, des langues baltes).

  • À partir de 800

    Des différences entre le lituanien et le letton commencent à apparaître.

  • À partir des XIIIe–XIVe siècles

    Le lituanien et le letton continuent à se développer séparément.

Le plus ancien texte connu en lituanien est une prière écrite à la main dans un exemplaire du livre Tractatus sacerdotalis en 1503.

Source: Wikimedia Commons

Le lituanien est, avec le letton, l’une des deux langues baltes encore vivantes. Aujourd’hui, le lituanien est la plus archaïque des langues indo-européennes modernes. Parmi les langues parlées de nos jours, le lituanien est probablement le plus proche du proto-indo-européen.

« Si vous voulez entendre comment parlaient les Indo-Européens, venez écouter un paysan lituanien », disait le célèbre linguiste français Antoine Meillet.

Lorsque les spécialistes de la linguistique indo-européenne tentent de reconstruire le proto-indo-européen, le lituanien est aussi important que des langues anciennes telles que le latin, le grec et le sanskrit.

Paul Thieme a comparé en 1958 le proverbe lituanien Dievas davė dantis; Dievas duos ir duonos et sa traduction latine, Deus dedit dentes; Deus dabit et panem (« Dieu a donné des dents, Dieu donnera aussi du pain »), avec ce qu’il appelle une forme ancienne de sanskrit : Devas adadā t datas; Devas dā t (dadā t) api dhā nā s.

Le sanskrit et le lituanien

Comme le sanskrit et le lituanien sont tous les deux très archaïques, on trouve beaucoup de mots apparentés et similaires, avec un sens identique ou proche. Par exemple :

  • agnis (अग्निः) ‒ ugnis (feu)
  • vajus (वायु :) ‒ vėjas (vent)
  • aśru (अश्रु :) ‒ ašara (larme)
  • aśvā (अश्वा) ‒ ašvam (mer)
  • kūrmas (कूर्म :) ‒ kurmis (taupe)
  • ratha (रथ :) ‒ ratas (cercle)
  • devas (देव :) ‒ Dievas (Dieu)
  • navyas (नव्य :) ‒ naujas (nouveau)
  • madhu (मधु) ‒ medus (miel)
  • vīra (वीर :) ‒ didvyris (héros)
  • svapnas (स्वप्न :) ‒ sapnas (rêve)
  • sanas (सन :) ‒ senas (vieux)
  • sravati (स्रवति ) ‒ srovena (coule (par exemple une rivière))
  • śvaśuras (श्वशुर :) ‒ šešuras (beau-père)
  • sūnus (सूनु :) ‒ sūnus (fils)

et bien d’autres.

On trouve aussi des ressemblances dans la morphologie : asmi, asi, asti (« je suis, tu es, ils sont ») en sanskrit ressemble au lituanien.

Les ressemblances entre ces deux langues ne sont pas dues à leur parenté (le lituanien est une langue balto-slave, le sanskrit une langue indo-aryenne), mais au fait que ces deux langues ont conservé beaucoup d’éléments proto-indo-européens. Le sanskrit étant une langue liturgique, il n’a pas changé depuis sa création, et le lituanien a peu évolué dans les contextes historiques et culturels.

Formation des mots et vocabulaire

Le lituanien a conservé un vocabulaire très ancien, ce qui en fait un trésor inestimable. La Commission nationale pour la langue lituanienne est chargée entre autres de réguler la langue afin qu'elle ne soit pas surchargée de mots étrangers. Si possible, les néologismes sont préférés aux emprunts. Cependant, l'influence croissante de l'anglais est indéniable.

Le lituanien a de nombreux suffixes diminutifs qui permettent de former plein de mots affectueux expressifs :

  • namas
    maison
  • namelis, namukas, nameliukas, namelėlis, namužėlis, namučiukas
    maisonnette
  • vaikas
    enfant
  • vaikelis, vaikiukas, vaikeliukas, vaikelėlis, vaikužėlis, vaikučiukas
    petit bébé

Grammaire

Le lituanien n’a que deux nombres (singulier et pluriel) et deux genres (masculin et féminin).

Le lituanien a quatre temps (passé, passé itératif, présent, futur) et trois conjugaisons.

Le passé itératif exprime une action accomplie plusieurs fois dans le passé : imdavau ir skaitydavau (« Je décidais et je lisais (plus d’une fois) »).

Infinitif
imti (prendre), mylėti (aimer), skaityti (lire)
Passé
Singulier
1re personne aš ėmiau, mylėjau, skaičiau
2e personne tu ėmei, mylėjai, skaitei
3e personne jis/ji ėmė, mylėjo, skaitė
Pluriel
1re personne mes ėmėme, mylėjome, skaitėme
2e personne jūs ėmėte, mylėjote, skaitėte
3e personne jie/jos ėmė, mylėjo, skaitė
Passé fréquentatif
Singulier
1re personne aš imdavau, mylėdavau, skaitydavau
2e personne tu imdavai, mylėdavai, skaitydavai
3e personne jis/ji imdavo, mylėdavo, skaitydavo
Pluriel
1re personne mes imdavome, mylėdavome, skaitydavome
2e personne jūs imdavote, mylėdavote, skaitydavote
3e personne jie/jos imdavo, mylėdavo, skaitydavo
Présent
Singulier
1re personne aš imu, myliu, skaitau
2e personne tu imi, myli, skaitai
3e personne jis/ji ima, myli, skaito
Pluriel
1re personne mes imame, mylime, skaitome
2e personne jūs imate, mylite, skaitote
3e personne jie/jos ima, myli, skaito
Futur
Singulier
1re personne aš imsiu, mylėsiu, skaitysiu
2e personne tu imsi, mylėsi, skaitysi
3e personne jis/ji ims, mylės, skaitys
Pluriel
1re personne mes imsime, mylėsime, skaitysime
2e personne jūs imsite, mylėsite, skaitysite
3e personne jie/jos ims, mylės, skaitys

Il y a sept cas (nominatif, génitif, datif, accusatif, instrumental, locatif, vocatif), cinq déclinaisons pour les noms et trois pour les adjectifs.

Un adjectif lituanien peut donc avoir jusqu’à 147 formes : 2 genres × 6 cas × 2 nombres × 2 formes × 3 degrés de comparaison + 3 formes sans genre.

La forme pronominale des adjectifs est une particularité propre au lituanien. Elle permet d’exprimer que la qualité de l’adjectif est particulière et permet en même temps de l’accentuer : gražusgražusis (« beau – ce beau »). La forme pronominale des adjectifs est inconnue en anglais, allemand, français et bien d’autres langues.

Écriture et prononciation

Il y a 32 lettres dans l’alphabet lituanien moderne :

  • a
  • ą
  • b
  • c
  • č
  • d
  • e
  • ę
  • ė
  • f
  • g
  • h
  • i
  • į
  • y
  • j
  • k
  • l
  • m
  • n
  • o
  • p
  • r
  • s
  • š
  • t
  • u
  • ų
  • ū
  • v
  • z
  • ž

Les lettres ą, į, ų indiquaient autrefois des voyelles nasales. Il n’y a plus de voyelles nasales en lituanien moderne, mais les lettres sont restées et notent désormais des sons longs : /aː/, /iː/, /uː/.

Les consonnes lituaniennes forment des paires de consonnes dures et molles (sauf {i}j{/i}). Elles peuvent aussi être sourdes ou sonores.

Le phonème /x/ est représenté par deux lettres : ch.

Le lituanien a des voyelles (longues et courtes), des consonnes (dures et molles), et aussi des diphtongues (uo, ai, ei, ie) et des diphtongues mixtes (voyelle + sonante : al, am, an, ar, el, em, en, er, il, im, in, ir, ul, um, un, ur, ol, om, on, or).

  • [eu] Europa
    Europe
  • [oi] boikotas
    boycott
  • [ou] klounas
    clown
  • [ol] kolba
    ballon (de laboratoire)
  • [om] pompa
    pompe
  • [on] monteris
    mécanicien
  • [or] korta
    carte (à jouer)

Dialectes

Dialecte samogitien

  • Samogitien occidental
    • Vakarų žemaičių patarmė
  • Samogitien du Nord
    • Kretingiškių šnekta
    • Telšiškių šnekta
  • Samogitien du Sud
    • Varniškių šnekta
    • Raseiniškių šnekta

Dialecte aukštaitique

  • Aukštaitique occidental
    • Šiauliškių šnekta
    • Kauniškių šnekta
    • Klaipėdos krašto šnekta
  • Aukštaitique oriental
    • Panevėžiškių šnekta
    • Širvintiškių šnekta
    • Anykštėnų šnekta
    • Kupiškėnų šnekta
    • Uteniškių šnekta
    • Vilniškių šnekta
  • Aukštaitique du Sud
    • Pietų aukštaičių arba dzūkų patarmė

Mots thématiques

Proverbes traditionnels ou idiomes amusants

Virelangues

--> -->
Retour en haut